Le coup de bluff!

Tout a commencé le 3 juillet 2016, jour du baptême de ma petite nièce. En route vers l'église, je prends connaissance des derniers messages sur Facebook. Cela fait 15 jours que je suis, entre autres, l'actualité d'un ami, en vacances en Méditerranée avec son épouse et ses 3 enfants sur un voilier. Mais aujourd'hui en consultant les derniers développements, je vois:

 

Il avait semé l'idée dans le jardin de mon imagination qui ne demandait qu'un peu de soin pour germer et fleurir. Pendant 2 jours, Christophe et moi parlons en rêvant des 1000 et une façons de partir, des pays à visiter, des moyens de voyager... Du rêve à l'état pur... Mais du rêve à la réalité, il n'y a qu'un pas que nous nous verrions bien franchir finalement. 

 

Le week-end suivant, j'ai déjà lu moultes sites sur lesquels tout un tas de famille font part de leur expérience et d'autres sur lesquels j'ai pris connaissance des démarches diverses et variées que requiert un tour du monde: démarches administratives, matérielles, préparatoires au départ, sans compter le budget nécessaire à la chose, car finalement le nerf de la guerre, ici comme ailleurs, se situe dans le financement.

 

Quelques jours plus tard, à nouveau sur Facebook, je découvre des photos de mon ami et sa famille à la maison ! Il n'y a jamais eu de départ pour Gibraltar!

 

Mais pour nous c'était trop tard, l'idée était lancée, quand j'en reparle avec Christophe, je découvre que lui aussi est un peu parti dans sa tête puisqu'il a déjà regardé s'il était pécuniairement envisageable de s'absenter tout une année. Avec ses pieds bien rivés sur terre, comme seul lui sait le faire lorsque mon côté passionnel s'enflamme, il avait déjà calculé les charges de toute l'année, prêts, assurances, impôts, charges diverses... (Moi qui n'avais pensé qu'au prix du voyage!) Et globalement on réalise que c'est faisable, EN AVANT POUR L'AVENTURE !!!

 

Thème suivant: L'annonce aux enfants

Retour au projet tour du monde dans nos têtes