Le centre rouge !

le centre rouge porte bien son nom. Déjà depuis l'avion, nous pouvons voir ces teintes si particulières, même si nous sommes étonnés de voir des tâches vertes: la saison des pluies a rendu l'ensemble un peu plus verdoyant.
En sortant de l'avion sur le tarmac, nous sommes écrasés par la chaleur extérieure. ça nous change de Sydney et nous sommes ravis de pouvoir plonger dans la piscine en arrivant à notre hébergement.
Notre aventure sera encore davantage en mode routard à partir de maintenant puisque nous serons en tente et 4X4. Nous partons en direction des Mc Donnell Ranges, où nous passons la journée à marcher et reconnaître les trous d'eau pour nous rafraîchir. Passage à Gosse Bluff, cratère de météorite bien différent du "meteor crater" visité aux USA il y a quelques annnées. 

Nous empruntons le fameux "Mereenie loop", piste sablonneuse qui donne une bonne idée de ce qu'est l'outback australien et qui nous emmène à Kings Canyon. Le sentier de randonnée Kings Canyon Rim Walk commence par un escalier de 500 marches et donne un bel aperçu sur le Canyon et les formations rocheuses environnantes: des cônes de sable pétrifié d'un rouge sombre. Au fond du canyon, le jardin d'Eden...

Le camping de Yulara, village voisin d'Uluru, nous fournit un peu de luxe, puisque nous y trouvons tout le confort nécessaire par cette chaleur: piscine, réfrigérateur (et cacatoes) !

Nous gardons donc le rythme : excursion le matin et début d'apres-midi et piscine en soirée pour se détendre et se rafraîchir.

Kata Tjuta le premier jour pour garder Uluru en point d'orgue. La promenade à Kata Tjuta est magnifique, elle nous donne une vue d'ensemble intéressante sur le site, bien qu'elle ne permette pas d'en saisir la globalité. La majeure partie est en effet interdit à la visite.
Uluru au coucher du soleil tient ses promesses, la roche rougit comme devant un feu de bois. Le second jour, la marche autour du rocher est facile. 11kms de chemin plat avec des panneaux explicatifs sur certaines légendes aborigènes. Mais finalement nous trouvons que la randonnée ne vaut pas celle de Kata Tjuta. Heureusement, la visite guidée par le ranger nous a permis de comprendre une partie du site et de ce qu'il représente pour les aborigènes. Ce site sacré est malheureusement encore profané par 1 visiteur sur 5 qui escalade le rocher malgré les informations et réserves prodiguées par les rangers. Ici l'important n'est pas la performance physique, mais la connection à mère nature !

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Magali (vendredi, 19 janvier 2018 00:33)

    Waouh!!! C'est vraiment beau! Profitez bien des paysages variés et de la nature. De mon côté j'essaie de vous envoyer un peu de fraîcheur depuis Greensboro sous la neige. Bisous à tous les quatre!

  • #2

    Agathe et Sylvain (samedi, 20 janvier 2018 00:15)

    Super de voir que vous continuez à profiter du voyage !
    Yoann devait être heureux de faiRe cette partie de l’australie, c’est l’une des parties qu’il attendait le plus si nous nous souvenons bien?
    Continuez à nous faire partager ce magnifique voyage , on vous suit :)
    Bises nordistes

  • #3

    Christiane (vendredi, 26 janvier 2018 19:37)

    Ma poule!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Cela faisait un petit moment que je n'avais pas pu passer voir vos photos, ouf!!!Retour à la technologie et donc à vos aventures; je vois que l'Australie est aussi belle que dans mes souvenirs et les kangourous toujours aussi sympas.
    Avec un peu de retard,bonne année à tous et bonne continuation. Très gros bisous.
    Your poule. :=)