Potosi

Potosi, ville située à 4000m d’altitude, a longtemps représenté la richesse de l’empire colonial. Les mines d’argent qui ont des années durant approvisionné l’Espagne et plus généralement l’Europe, sont toujours en activité. Nous n’allons d’ailleurs pas les découvrir car ce tourisme qui exploite la misère est éthiquement contestable… 

Nous nous contentons donc de visiter Potosi et son centre-ville, son architecture, son passionnant hôtel de la monnaie qui a frappé des pièces européennes pendant des dizaines d'années ( voir « le coin des frangins » pour plus de détails ), son marché ( eh oui encore), et en dehors de la ville, « el ojo del inca », phénomène volcanique dont les eaux chaudes approvisionnent même une piscine en contrebas.

 Nous avons eu la chance de tomber sur « le jour des piétons ». En effet, une fois par trimestre, la ville est interdite aux voitures, et marchés et familles envahissent les rues que la pollution déserte. Enfin, nous mentionnerons Ricardo, ce chauffeur de taxi dont la voiture sans âge (1 300 000 kms au compteur, plus de ceintures, des vitres qui ferment grâce à des bouts de fer) nous a promenés en ville et en montagne, et qui nous a fait découvrir le fameux Kalapurka potosina, surprenant plat typique de Potosi.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Weber Jacqueline (dimanche, 10 septembre 2017 17:01)

    Ces photos laissent sans parole, paysages
    d'une beautè extrème, complètement different des paysages de notre virile Europe.